CREPERIE LA SALAMANDRE - BAYE

Aller au contenu

Menu principal :



Version en breton, cliquez ICI.

LES CREPES


Crêpes de froment en basse Bretagne (l'ouest de la péninsule) ou galettes de blé noir en Haute Bretagne  (le pays Gallo), elles étaient autrefois consommées par les paysans avec un morceau de beurre salé ou encore juste un oeuf... On consomme aujourd'hui les crêpes et les galettes avec des oeufs, du jambon, de l'andouille ou du fromage ou encore du sucre ou de la confiture. Délicieuses, elles s'accompagnent d'une bolée de cidre ou du lait ribot, un lait typiquement breton, légèrement fermenté (On distingue habituellement les crêpes préparées à partir de froment et celles préparées avec de la farine de blé noir). La garniture des crêpes de froment est généralement sucrée, celle des crêpes de sarrasin est plutôt salée.




La Chandeleur est la fète de la crèpe qui a lieu le 2 février. La chandeleur signifie le jour des chandelles, le jour de la lumière mais dans le coeur des petits et des grands, c'est la grande fête de la crêpe ! La Chandeleur a un parfum particulier, chandelle allumée mais surtout odeur de crêpes que l'on prépare en famille, entre amis. À qui le tour de faire sauter la crêpe d'un poignet agile, de tourner la poêle de la main droite en tenant une pièce en or de la main gauche. Elle ne doit pas tomber, coller au plafond ou retomber chiffonnée. Réussir une telle acrobatie porte bonheur, selon le dicton. Personne n'y croît mais chacun essaie car si on réussit, jamais on ne manquera d'argent l'année durant. Mais la superstition va plus loin.



En effet, en plus de faire sauter la première crêpe avec une pièce d'or, il fallait ensuite l'enrouler autour de celle-ci. Ce petit paquet était alors porté en procession par toute la famille et on la déposait tout en haut de l'armoire dans la chambre du plus ancien de la maisonnée, là où, dit-on, elle ne moisira pas. Les débris de la crêpe de l'an passé étaient alors récupérés et la pièce qu'elle contenait donnée au premier pauvre qui passait. Chez les Acadiens de l'île-du-Prince-Édouard, on faisait une quête ce jour-là pour venir en aide aux pauvres de la paroisse. Baye possède 1 petite crèperie typiquement bretonne avec son mur en pierre apparente.


https://www.tripadvisor.fr

 

EUGENIE
(extrait ouest France)

Connaissez-vous la crêperie La Salamandre à Baye ? Non ? Mais vous connaissez sûrement Eugénie ? Non ? Toujours pas ? On va vous aider : Eugénie, c’est le mannequin qui trône sur le trottoir et vous fait un salut plus qu’amical, qui donne l’envie de s’arrêter. Eugénie, plus vraie que nature…
« C’est un ancien serveur, qui me l’a trouvée dans un magasin à Vannes. Je l’ai repeinte et installée sur le trottoir. Elle a, immédiatement, eu un succès fou. Les gens qui passent la saluent. D’autres klaxonnent. »
Et pourquoi ce doux prénom ? « Ici, avant, c’était un café-sabotier. Il était tenu par Eugénie. »


C’était, il y a longtemps. Avant que Gaby Limbour et son époux, Pierre, ne rachètent la bâtisse pour en faire une brocante, devenue aujourd’hui une « crêperie-galerie. C’était une ruine. Nous avons tout refait, tout rénové ».


 
Retourner au contenu | Retourner au menu